Reconciliation ou humiliation? la suppression de la rébellion aristocratique dans les royaumes Anglo-Normand et Angevin

Strickland, M.J. (2007) Reconciliation ou humiliation? la suppression de la rébellion aristocratique dans les royaumes Anglo-Normand et Angevin. In: Bougy, C. and Poirey, S. (eds.) Images de la Contestation du Pouvoir dans le Monde Normand: Xe-XVIIIe Siècle: Actes du Colloque de Cerisy-la-Salle, 29 Septembre-3 Octobre 2004. Université de Caen-Basse Normandie: Caen, France. ISBN 9782841332724

Full text not currently available from Enlighten.

Abstract

Depuis quelques années des historiens — notamment Geoffrey Koziol, Phillipe Buc et Gerd Althoff — se sont intéressés aux rituels de la soumission politique, à leur symbolisme et à leur rapport avec les structures de l'autorité. Cette communication se propose le but d'examiner les sources relativement limitées concernant l'acte de soumission politique à la suite de révoltes aristocratiques dans le royaume anglo-normand et les territoires des rois Plantagenêt — périodes durant lesquelles la peine de mort ou la punition corporelle n'étaient pas généralement appliquées aux révoltés nobles. Notre période voit disparaître (avant la conquête normande) la hamiscara, forme ancienne de punition qui exigeait le port de la selle, et l'émergence de gestes de soumissions à la fois plus diverses et conçues spécialement pour les cas en question. Les soumissions de William the Lion face à Henri II en 1174 et 1175 nous permettent d'étudier ce phénomène dans le détail. Pour ce qui concerne le cas de l'Allemagne ottonienne, Althoff est d'avis que la soumission formelle se faisait selon des règles bien établies, à la satisfaction mutuelle des intéressés et grâce à l'intervention d'intermédiaires entre le roi et le noble; l'honneur de celui-ci en sortait plus ou moins intact. Il semble que les actes de soumission se soient déroulés autrement dans le royaume anglo-normand et dans les domaines des rois Planagenêt: on s'inquiétait moins de l'honneur de celui qui se soumettait, l'acte de soumission fut conçu d'une façon plus unilatérale, et les intermédiaires nobles ou ecclésiastiques ressemblent beaucoup plus à des intercesseurs. L'acte de donner satisfaction, lié de près à la pénitence ou à l'expiation, réflète ainsi le développment d'une conception assez différente de l'autorité royale sous les rois normands et Plantegenêt.

Item Type:Book Sections
Status:Published
Glasgow Author(s) Enlighten ID:Strickland, Professor Matthew
Authors: Strickland, M.J.
Subjects:D History General and Old World > D History (General) > D111 Medieval History
College/School:College of Arts > School of Humanities > History
Publisher:Université de Caen-Basse Normandie
ISBN:9782841332724

University Staff: Request a correction | Enlighten Editors: Update this record