Les Possessions transparentes

Salazar-Ferrer, O. (2014) Les Possessions transparentes. De Corlevour: Paris. ISBN 9782915831931

Full text not currently available from Enlighten.

Publisher's URL: http://www.corlevour.fr/

Abstract

Le récit est livré par un narrateur central, un professeur de philosophie qui se rend à un colloque consacré aux écrivains voyageurs, traversant en train un paysage de montagnes enneigées. Le lecteur s’aperçoit rapidement que ce narrateur est mythomane et se plaît à s’inventer des identités variables au fil de ses conversations avec d’autres passagers. Tandis qu’il accumule les notes pour sa conférence intitulée « La quête ontologique du voyageur du divers », une série d’obstacles imprévus liés aux intempéries retarde son arrivée. Bloqué avec les autres invités dans une petite ville de montagne envahie par la neige, le narrateur est confronté aux autres pensionnaires de l’Hôtel des Glycines : les étudiants représentés par le jeune Frédéric Berlioz et l’anglais Graham Barker, enthousiaste et fantasque, le Docteur Arenberg, philosophe juif américain auteur d’une œuvre décisive sur la métaphysique de l’errance, le professeur Ferguson de l’université de Saint Andrews, rationaliste ironique, la japonaise Mlle Kyoubou qui se singularise par un comportement sadomasochiste, le poète violoncelliste aveugle Umberto Baldi et sa charmante fille Clara dont la présence va bouleverser la paix apparente qui règne dans l’hôtel, la serveuse du Café du Théâtre, prénommée Madame de Warrens à cause de sa ressemblance avec un portrait de la protectrice de J.J. Rousseau.

Accumulant les notes dans son carnet de cuir, le narrateur prend l’habitude d’errer la nuit dans cette ville, découvrant des lieux mystérieux : le théâtre Charles Dullin, le domaine des Charmettes envahi sous la neige, où flotte l’ombre de Jean Jacques Rousseau, une ville proche où il a vécu une vingtaine d’années auparavant. Le lecteur découvre peu à peu que tous les personnages sont en lutte pour une quête du réel à des degrés divers. Obsédé par le retour, le narrateur est déchiré par un conflit entre des possessions matérielles (le retour) et des possessions spirituelles (transparentes) qui affrontent tous les jeux de l’illusion. Seul le poète aveugle Umberto Baldi invite le narrateur (et le lecteur) à voir ce que l’on ne voit pas mais sera rapidement expulsé avec l’assentiment quasi-unanime des invités. Le voyage du narrateur représente donc une série de dépossessions, mais aussi une reprise de la vérité à travers une série d’expériences spirituelles. Le narrateur, tombé amoureux de Clara au cours d’une promenade avec elle et son père dans le domaine enneigé des Charmettes, prendra la fuite la veille de sa conférence, hanté par la nature indicible de ce qu’il veut dire pour se réfugier dans un hôtel désert, dans une petite ville de montagne encore plus isolée en altitude. Est-il sur les traces du vieux poète italien et de sa fille Clara ? C’est dans cet hôtel fantôme qu’il fait l’expérience d’un repas mystique qui va clore le récit avec la vision d’une petite fille qui joue avec l'invisible.

Item Type:Books
Status:Published
Glasgow Author(s) Enlighten ID:Salazar-Ferrer, Dr Olivier
Authors: Salazar-Ferrer, O.
College/School:College of Arts > School of Modern Languages and Cultures > French
Publisher:De Corlevour
ISBN:9782915831931
Related URLs:

University Staff: Request a correction | Enlighten Editors: Update this record